La place de l’inconscient dans l’action et le changement

by

L’expérience du changement est en parti guidée par les forces inconscientes individuelles ou collectives.

Une dimension importante du changement est de nature participative et volontaire.

Cette dernière dimension est aussi l’impératif des temps modernes qui demande d’être au clair avec ce que l’on veut … avec notre vision, avec notre mission afin d’y travailler et d’y parvenir avec joie.

Il ne s’agit donc pas de nier ce mouvement induit par la zeitgeist mais bien plutôt de trouver les forces complémentaires qui éclairent et enrichissent les angles morts de ce qui est associé à la volonté.

L’inconscient est l’espace riche en ressources qui échappent à la mobilisation volontaire et qui se moque de la focalisation sur un objectif, sur un résultat, sur une action ou quoi d’autre encore? Il est par sa nature libre, riche, sans limite et intemporel.

Notre conscient peut s’associer avec l’inconscient en lui faisant des demandes ou des inductions positives et davantage en lui offrant une écoute silencieuse, attentive et bienveillante.

Entendons nous bien je ne dis pas que l’action volontaire est mauvaise ou est à éliminer. Tout au contraire je propose d’explorer et d’orienter l’attention afin de créer plus de choix enrichissants pour elle.

Si la mobilisation induite par l’attention focalisée est un outil puissant de l’action, les chemins de l’expérience périphérique pourrait être la porte d’entée à la vastitude des mondes intérieures, des ressources qui y sont enfouies, de leurs révélations et de leurs rayonnements.

Nous pouvons être assurés que cette espace contient et offre avec discrétion, perspicacité et douceur ce qu’il y a de mieux pour nous individuellement ou collectivement.

Elle demande simplement d’être attentif au mouvement silencieux de l’être en soutien aux actions entreprises.

L’inconscient d’un groupe ou d’une situation collective demeure un inconscient. Il peut apparaitre ou être révélé à travers les manifestations issues d’un inconscient individuel, qui à travers une pratique de l’attention silencieuse unit l’intérieur à l’extérieur et glisse vers une position centrée et centrale et s’y maintient un certain moment au delà de l’attachement à cette position.

Pour être fonctionnelle cette réflexion centrale mérite d’être confirmée par d’autres signaux venant d’inconscients individuels qui vibrent à la même synchronisation des énergies et de leurs manifestations.

La difficulté de maintenir ce lien avec la frontière de l’inconscient et du conscient se produit sous l’emprise de l’égo et de son besoin de s’emparer et d’influencer l’action de façon individuelle, autonome et séparée.

Je ne juge pas ce phénomène je fais seulement le décrire. D’ailleurs ce n’est pas sans raison que le mouvement de la vie se manifeste aussi de cette façon.

Ce que je souligne c’est qu’en chevauchant trop facilement l’égo qui prend possession de l’action nous stimulons l’action et quelques fois la compétition tout en nous coupant de l’infinie richesse de l’inconscient individuel et collectif.

Seule l’attention et une pratique de instants nous permet d’entretenir une présence bienveillante et de qualité à la frontière de l’inconscient et du conscient tout en participant avec authenticité à ce qui se passe dans les mondes extérieurs.

Une technique de méditation peut-être utile. En voici une s’inspirant de l’auto hypnose. Elle consiste à s’arrêter, à porter une attention détendue et détachée en regard de à ce qui nous habite et nous préoccupe tout en fixant un point neutre à l’horizon. Nous expérimentons et observons alors avec un regard périphérique c’est-à-dire un regard doux et large le déroulement du film qui se présente à nous sans s’attarder à une scène particulière. Nous accompagnons le tout d’une présence simple et sans effort à notre respiration. Apparaient alors des dimensions fines et inattendues porteuses d’innovation. Cette technique simple si elle est pratiquée régulièrement apprend au conscient et à l’inconscient à dialoguer.

La pratique régulière de cette attention au lien entre le conscient et l’inconscient demeure un précieux outil d’accompagnement des changements individuels ou collectifs

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :